«

»

Mar 15

Prost comprend le besoin de pilotes payants

Pour Alain Prost, cette situation n’a rien de scandaleux

 
2004_02_29_am_auto_12_08L’une des grandes thématiques de la conférence de presse faisant suite au essais, et réunissant plusieurs responsables de teams ou de fournisseurs s’est tournée vers la santé financière de la F1.

Cette saison encore, quelques pilotes capés ne sont plus au départ sur la grille, remplacés par de jeunes pilotes bénéficiant d’importants soutiens financiers, à l’image de Max Chilton (Marussia) ou encore Giedo van der Garde (Caterham). Pour Alain Prost, cette situation n’a rien de scandaleux, chacun devant faire vivre son business.

Giedo van der Garde (Caterham)

 Giedo van der Garde (Caterham)

“J’ai été directeur d’équipe, avec parfois des difficultés financières, donc je ne peux pas leur jeter la pierre”, a estimé le Quadruple Champion du Monde au micro de RMC. “Quand vous avez deux pilotes à un niveau à peu près équivalent, s’il y en a un qui amène un peu d’argent, forcément…Mais je pense que le problème vient de la base”.

C’est en effet sous la F1 que commence l’embouteillage, selon Prost.

“Le fait que les pilotes puissent, quand ils ont suffisamment d’argent, rester autant d’années qu’ils veulent dans les catégories inférieures, ça casse l’explosion des pilotes qui arrivent.

Du coup, on n’arrive plus à juger qui est le bon pilote. C’est un système qu’il faut réformer à la base. Maldonado est un bon par exemple, mais il a fait cinq ans de GP2, la catégorie avant la F1, et il faut énormément d’argent pour ça. C’est un vrai souci”.

source: ToileF1.com (photo : Getty Images)